Et voici La Vie…

Puisque vous êtes tout de même les premiers concernés mais que je réalise que vous n’êtes pas nécessairement tous lecteurs de la page Facebook, il faut que je vous l’annonce ici.

Qui l’eût cru, il y a seulement dix ans ?

Je ne connaissais La Vie que de loin en loin, que de réputation et, par chez moi (désolé les gars – les filles, aussi) elle n’était pas très bonne. Je ne connaissais pas le bon vieux mot, si généreusement répété par certains avec la conviction de faire de l’esprit, de « La Vie ex-Catholique », mais c’était un peu l’idée.

Et puis le web a eu cette grande vertu de permettre de lire ce que l’on critiquait, ou que l’on ignorait.

Parallèlement à cela, j’ai eu le plaisir de retrouver des gens de La Vie sur des combats communs. Lorsque nous montions en ligne pour défendre Benoît XVI, lorsque nous avons lancé l’Appel à la Vérité pour qu’on n’abatte pas précisément celui qui, sur la pédophilie, s’était montré le plus lucide et le plus volontaire, j’ai rencontré Jean-Pierre Denis. Un barbu, et aussi directeur de la rédaction. Un hebdo classé à gauche et progressiste venant au secours d’un pape classé à droite et réactionnaire, voilà qui était intéressant. Il m’arrive de rêver que la réciproque soit plus vraie.

Et puis, j’ai rencontré Jean Mercier. Un déjeuner à Sèvres-Lecourbe. J’étais un peu impressionné de déjeuner avec un journaliste, un peu curieux de ce que pouvait être un journaliste à la sauce catho de gauche. Dans l’un de ces troquets où votre voisin vous entend mieux que votre interlocuteur, Jean a commencé son bénédicité. Un bon vieux bénédicité des familles, pas un truc discret de dessous la serviette. Cela aussi, outre notre échange et son affection pour Benoit XVI, cela m’a interpellé.

Je n’oublie pas non plus les éditos courageux, compte tenu de son lectorat et son actionnariat, de Jean-Pierre pendant la période bousculée de 2013-2014. Et sur les sujets les plus divers. L’occasion de signifier que les anciennes lignes sont dépassées.

La Vie a peut-être un peu bougé mais j’ai changé aussi, c’est indéniable.

Il y a aussi des amitiés. Que La Vie compte en son sein l’inénarrable Aymeric Christensen avec lequel nous avions lancé Les Sacristains en 2009, ça ne manquait pas de sel. Il n’est pas le seul mais je ne vais pas en citer davantage parce qu’il ne s’agit pas d’une déclaration d’amour non plus, et je ne voudrais pas que, par contraste, ceux qui ne sont pas cités en tirent des conclusions erronées.

Il n’aura échappé à personne non plus que, sur des sujets polémiques de fond de ce premier semestre, je me suis trouvé aussi sur la même ligne. Pour certains, j’en suis devenu un gauchiste – ce qui m’en interpelle l’une sans faire résonner l’autre : le temps fera son affaire. Alors, j’ai pris cette proposition avec un certain soulagement. L’occasion d’être quelque chose comme une caution de droite. Je serais de nouveau presque respectable, maman !

Quelle proposition ?

Être chroniqueur pour La Vie. Pourquoi l’avoir acceptée ? Pour les raisons ci-dessus évoquée et, aussi, parce qu’elle m’a été faite, pardi. Parce qu’il faut bouger, évoluer. Je n’abandonne pas le blog, je l’adapterai (et non, je ne sais pas encore comment). Et c’est aussi une occasion de porter la voix plus haut, dans une publication qui sait mettre de la vie dans le débat.

Tant qu’on y est, précisons, parce qu’il parait que c’est parfois subtil : il n’y a pas de honte à être journaliste (il y a bien des inspecteurs des impôts), mais je ne le deviens pas pour autant. Je reste avocat, je suis chroniqueur, et ne suis pas membre de la rédaction.

Ça file un peu les miquettes mais ça devrait bien se passer.

Auteur

Monoépoux, multipère, fidèle à plus d’un titre.

Avocat (associé fondateur BeLeM Avocats), auteur de Ca ira mieux demain (Sept. 2015) et de Identitaire – Le mauvais génie du christianisme (Janv. 2017)

Billets à peu près similaires

Aucun billet similaire (même à peu près).

13 commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Excellente nouvelle, bravo à vous et à La Vie, mon hebdo préféré ! Si je peux me laisser aller à quelques confidences, je suis un ancien catéchumène, baptisé il y a un peu plus d’un an lors de la Vigile Pascale, et La Vie – et en particulier les éditos de Jean-Pierre Denis – a fait partie des lectures importantes me convaincant d’entrer dans ce chemin de catéchuménat et me renforçant spirituellement tout au long.
    Je pourrais mentionner Emmanuel Carrère également, et son Royaume, ainsi que le Pape François, sa façon d’être et de penser, Laudato Si ayant été une autre lecture marquante.
    Et vous-même, via votre blog, si je peux compléter ce club un peu étrange (mais auquel je vois quand même plusieurs dénominateurs communs) d’influenceurs, comme on dit aujourd’hui… et même si je dois vous avouer que vous m’avez un peu (beaucoup) perdu lors des dernières élections présidentielles, et ce que j’ai perçu de votre soutien « malgré tout » à François Fillon, discrédité depuis longtemps à mes yeux… mais bon, au delà des accords et des désaccords conjoncturels, un de vos points communs est et a été de m’aider à penser autrement, et je l’espère pour moi et mes proches, un peu plus intelligemment. Donc merci.
    Vraiment ravi de vous retrouver chaque jeudi dans ma boîte aux lettres et dans les colonnes de La Vie, et c’est sûr, ça va bien se passer !

    Répondre
  • Bonjour et merci de votre franchise.
    J’ai été abonné longtemps à l’hebdomadaire « La Vie » et je l’ai résilié lorsque l’argent (et l’influence) de Monsieur Pierre Bergé y sont arrivés. J’ai meme incité plus d’un à se désabonner.

    Peut-être je reverrai ma position.

    En tout cas, n’abandonnez pas votre blog, s’il vous plaît.

    Merci!

    Répondre
  • C’est une nouvelle qui me remplit de joie. Pour plusieurs raisons. La première c’est que si je n’ai jamais été un instit bien génial (mais c’est ma faute) j’ai souvent repéré les élèves, les parents, les enfants, les adultes doués et je me suis rarement trompé. Je vous l’ai déjà écrit et je ne vais pas trop insister là-dessus je pense que vous avez du talent sur le fond et sur la forme. La deuxième raison c’est que je suis un lecteur occasionnel de La Vie. Pas plus tard que le vendredi 22 au cours d’une soirée sardinade au profit du CCFD Terre Solidaire j’ai entre les couverts et les verres disposé des numéros de la Vie que l’on m’avait donnés. Certains ont lu à table! Oui je sais c’est pas poli. Certains ont emporté des numéros chez eux. La troisième raison c’est qu’une fois sur un blog du Journal La Croix je me suis fait traiter de « catho élastique mou et tiède ». Il me plaît donc beaucoup que quelqu’un qui ne me ressemble pas écrive dans la Vie. Cela m’aidera je pense à grandir. « Un journaliste est d’abord un homme qui réussit à se faire lire. » François Mauriac. Vous l’étiez avec votre blog. Il n’y a pas de raison que ça ne dure pas. En espérant vous lire encore longtemps.

    Répondre
  • Puissent vos efforts conjoints former un ostensoir resplendissant de mille feux! Je prie que vous réussissiez à travailler à l’unité et dans l’unité du corps mystique sans gommer la richesse des individualités. Gloire à Dieu.

    Répondre
  • Flûte, il va falloir s’abonner alors….

    Si je le fais, je risque aussi de basculer du côté des catho de gôche au yeux de ma famille ahahhahaha !!!

    Bon eh bien mes sincères félicitations pour ce début d’aventure !!!

    Répondre
  • La catho de gauche (ah ah ah) que je suis ne peut que s’en réjouir, essentiellement parce que je trouve formidable de justement ouvrir les pages a des chroniqueurs divers et varies. La mono-pensee m’enerve.
    Et puis La Vie est pour moi le magazine dont je me delecte quand je rentre en France. (impossible de m’y abonner ici, cela serait trop haram…et cela pourrait passer pour du proselytisme, completement condamne…)
    Bref, BRAVO!

    Répondre
  • Catho de droite, j’accepte bien volontiers qu’il y ait des cathos de gauche, dès lors qu’ils ne prétendent pas être meilleurs chrétiens du seul fait qu’ils sont de gauche (et vice-versa bien sûr).

    Et il est vrai que la Vie de Jean-Pierre Denis n’est plus tout à fait la Vie de ses prédécesseurs.

    Répondre
  • Grand Dieu! Qu’allez-vous faire dans cette galère???
    Il y a bien longtemps que je n’ai plus feuilleté cet hebdo,mais je veux bien croire qu’il a changé, car pour ma part j’ai ,contrairement à vous le souvenir d’articles violemment dirigés contre Benoît XVI avec pétition à l’appui s’il vous plait et puis que voulez-vous un hebdo simplement « attaché aux valeurs de l’Evangile » ne m’attire en rien car je suis attaché non pas à des « valeurs » mais au Christ

    Répondre
  • Tous mes compliments. Cette reconnaissance de la part d’un titre national est méritée. Quant à savoir si ce sera ne contribution « de droite » à un magazine « de gauche » ou l’inverse, cela me semble de peu d’importance. Ce sera une contribution personnelle, qui enrichira le débat, c’est ce qui compte.

    Répondre
  • @ Petit Cédric : merci pour votre lecture et pour ce que vous me dites de votre parcours. Je suis touché d’avoir pu y contribuer d’une certaine manière.

    Pour ce qui est de mon soutien « malgré tout » à Fillon, que voulez-vous, on fait avec ce que l’on a. Ce qui me surprend toutefois, c’est que l’on se refuse un peu facilement à percevoir les nuances. Certains me perçoivent comme un soutien de Macron, parce qu’entre deux votes, j’ai fait mon choix. Vous me percevez comme un soutien de Fillon, quand le peu de billets consacrés à sa candidature laisse suffisamment deviner qu’il ne s’agissait pas d’un soutien échevelé.

    Alberto a écrit :

    J’ai été abonné longtemps à l’hebdomadaire « La Vie » et je l’ai résilié lorsque l’argent (et l’influence) de Monsieur Pierre Bergé y sont arrivés. J’ai meme incité plus d’un à se désabonner.

    Et pourtant, c’est aussi cela qui me l’a fait apprécier : Jean-Pierre Denis a défendu sans faillir l’indépendance du titre, et s’est attiré pour cela les foudres de Pierre Bergé.

    Colibri a écrit :

    La troisième raison c’est qu’une fois sur un blog du Journal La Croix je me suis fait traiter de « catho élastique mou et tiède ». Il me plaît donc beaucoup que quelqu’un qui ne me ressemble pas écrive dans la Vie. Cela m’aidera je pense à grandir. « Un journaliste est d’abord un homme qui réussit à se faire lire. » François Mauriac. Vous l’étiez avec votre blog.

    Si je vous disais de quoi je me fait traiter, depuis longtemps, et de façon renouvelée cette année…

    « Vous l’étiez » : le blog continuera 😉

    Maman BCBG a écrit :

    Flûte, il va falloir s’abonner alors….

    Si je le fais, je risque aussi de basculer du côté des catho de gôche au yeux de ma famille ahahhahaha !!!

    Je ne peux pas vous en dissuader. Il doit bien y avoir un moyen de se le faire livrer sous cellophane opaque comme pour les publications licencieuses. Mais, à vrai dire, les chroniques seront en accès libre sur le web 😉

    @ Tellou : c’est l’un des points que je trouve les plus intéressants dans l’évolution de La Vie : vivifier le débat.

    Aristote a écrit :

    Et il est vrai que la Vie de Jean-Pierre Denis n’est plus tout à fait la Vie de ses prédécesseurs.

    Je n’ai pas eu l’occasion de connaître La Vie antérieure. Mais il est certain que cette chronique est rendue possible parce qu’elle est une rencontre d’un titre et d’un blogueur en chemin.

    @ Gwynfrid : you’re right.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *